Le théâtre de l’absurde

Au XXe siècle, le théâtre de l’absurde (terme formulé par l’écrivain et critique Martin Esslin en 1962) est un type de théâtre apparu dans les années 1940, se caractérisant par une rupture totale par rapport aux genres plus classiques, tels que le drame ou la comédie. Le théâtre de l’absurde désigne essentiellement le théâtre de Beckett, Ionesco. L’absurdité de la vie est un thème existentialiste souvent repris chez différents auteurs tels Sartre et Camus. Le théâtre de l’absurde n’est ni un mouvement ni une école. Les auteurs du théâtre absurde ont en commun cette volonté de rejeter les règles du théâtre, à savoir unité de temps, unité de lieu et unité d’action. C’est une approche plus psychologique de la société et de la nature humaine qu’ils tentent de faire partager par le biais d’une intrigue et d’une communication par un dialogue souvent difficile.

Laisser un commentaire